La municipalité s’est préoccupée de la distribution de “masques barrières” dits “grand public” pour ses administrés. Après avoir privilégié ces équipements au profit des soignants et personnels obligés d’assurer leurs missions depuis le début de cette crise sanitaire, elle travaille depuis déjà quelques temps à une fourniture générale auprès des Meyrarguais.
Elle s’est donc organisée en interne pour répondre aux besoins. Un stock de tissu et d’élastiques a été commandé, puis récupéré. Forte d’un élan de solidarité de la part d’agents, d’élu(es) et de citoyens meyrarguais, soit une quinzaine de bénévoles, la municipalité a mis en place un atelier de fabrication de masques artisanaux en tissu, encadré par Marina, couturière professionnelle, avec le concours de la mercerie aixoise « Au bonheur des dames » qui a gracieusement prêté deux machines à coudre. A raison d’une dizaine d’heures quotidienne, ce sont entre 6 et 8 bénévoles par jour qui s’affairent ainsi à la conception minutieuse de  masques « grand public » artisanaux et lavables, et donc réutilisables. Ils sont en tissu 100% français, labellisé Oeko-tex (garanti sans substances nocives), issu d’une boutique aixoise (La Victoire), et sont élaborés avec soin, selon les normes Afnor SPEC S76-001 et dans le respect des préconisations sanitaires requises, notamment par l’Agence régionale de santé (ARS).
 
 
La municipalité a donc distribué gratuitement ces masques “grand public”, à partir du 8 mai, afin d’équiper les administrés dans le cadre d’une préconisation de déconfinement prévue le 11 mai. Ces masques  ont été accompagnés d’un guide d’utilisation et de recommandations, ainsi que d’un formulaire de demande de masques supplémentaires, selon le nombre de personnes résidant au sein du foyer