Face à la progression inquiétante du nombre de contaminations dans le département des Bouches-du-Rhône, un décret paru vendredi dernier au Journal officiel confirme leur classification en zone de circulation active du virus.
Ceci permet au préfet  d’interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l’accès aux moyens de transport collectifs dans certains secteurs, précise la loi du 9 juillet organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire.
Les autorités peuvent également ordonner la fermeture provisoire d’une ou plusieurs catégories d’établissements recevant du public, comme les bars, restaurants, centres commerciaux ou musées notamment, ainsi qu’interdire les marchés.
A savoir : ce décret entérine également la prolongation de l’interdiction des événements de plus de 5 000 personnes, annoncée mardi par le premier ministre, Jean Castex. Jusqu’ici, l’interdiction devait s’achever le 31 août. Le chef du gouvernement a rapporté qu’elle serait prolongée « jusqu’au 30 octobre », une date qui n’est pas précisée dans le décret publié vendredi.

WordPress Image Lightbox